Actualités Chien

Tiques chez le chien : prévention, traitements et risques pour la santé

26/05/2021
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Se nourrissant du sang de votre chien, les tiques sont des parasites qui peuvent être à l’origine de graves maladies pour votre animal de compagnie.

Qu'est-ce qu'une tique ?

La tique est l’un des plus grands représentants de l’ordre des acariens. Elle appartient donc à la classe des arachnides, au même titre que les scorpions ou les araignées par exemple.

Un parasite suceur de sang

Toutefois, la comparaison s’arrête là. En effet, la tique est avant tout un parasite qui se nourrit du sang des animaux sur lesquels elle se fixe. Cette petite bête se caractérise par un abdomen proéminent et par une tête dotée de puissantes mandibules pour s’accrocher à son hôte.


Ce parasite se gorge du sang de sa victime. Après quelques jours, la tique se détache d’elle-même pour se reproduire. Une femelle peut pondre jusqu’à 4000 œufs.

Est-ce que les tiques sont dangereuses pour les chiens ?

Les tiques peuvent transmettre des maladies à votre animal de compagnie. Certaines de ces pathologies sont particulièrement graves, voire mortelles quand elles ne sont pas traitées rapidement.

En effet, pendant toute la durée de la morsure, cet arachnide peut injecter des bactéries dangereuses directement dans le sang de votre compagnon à quatre pattes.

Votre devis en quelques clics

Animal Assur vous propose des garanties adaptées à votre chien ou votre chat. Maladie, accident et soins sont couverts selon la formule choisie.

Comment mon chien peut-il attraper des tiques ?

La tique se cache dans les herbes hautes, les buissons et les fourrés. Si un animal passe à proximité, elle se fixe sur ses poils. Chez le chien, elle va généralement se loger dans les zones où la peau est plus fine. Il s’agit de la peau du cou, au niveau des oreilles de la tête ou des aisselles. Toutefois, il n’est pas rare de voir des tiques accrochées à d’autres endroits.

Un temps chaud et humide favorise leur prolifération. Ces parasites sont donc plus présents à la mi-saison, c’est-à-dire au printemps et en automne. Toutefois, avec le réchauffement climatique, votre chien peut désormais en attraper pratiquement toute l’année, à l’exception des quelques mois les plus froids.

Comment détecter une tique chez un chien ?

Après une promenade en forêt ou à la campagne, il est important d’inspecter votre chien pour vous assurer qu’il n’a pas attrapé une tique. Pour cela, vous pouvez passer la main à rebrousse-poil sur votre animal. C’est évidemment beaucoup plus fastidieux à faire sur un Saint-Bernard que sur un chihuahua.

L’autre solution consiste à brosser votre animal après chaque promenade. Cela permet de retirer les tiques qui ne sont pas encore accrochées et de détecter celles qui ont déjà mordu votre chien.

détecter tique chien

Comment retirer une tique à votre chien ?

Retirer une tique n’a rien de très compliqué, comme pour le chat. Il faut toutefois disposer d’un tire-tique et connaître les précautions à prendre.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Les morsures des tiques sont à l’origine de nombreuses maladies. En revanche, la transmission des agents pathogènes n’est pas immédiate. Elle se fait généralement dans les 24 heures.

Si cela vous laisse donc le temps d’agir, il faut pour autant prendre un certain nombre de précautions.  En effet, il ne faut pas directement tirer sur la tique en elle-même, par exemple avec une pince à épiler. Le risque est alors de détacher l’abdomen tout en laissant la tête en place. Par ailleurs, en pressant ou en écrasant l’abdomen de la tique, le contenu de ce dernier peut passer en partie dans le sang de votre animal de compagnie. C’est ce même contenu qui contient des agents pathogènes et des bactéries dangereuses.

Comment utiliser un tire-tique ?

Le tire-tique est un petit accessoire disponible dans toutes les cliniques vétérinaires. Ne coûtant que quelques euros, il vous permet d’éliminer les tiques sur votre chien en toute sécurité.

Pour cela, dégagez les poils de votre animal pour accéder facilement au parasite. Placez le tire-tique contre la peau au plus près et derrière la tête de l’arachnide. Faites doucement pivoter l’accessoire puis tirez. Enfin, pensez à bien désinfecter la plaie.

Comment protéger son chien des tiques ?

La prévention canine anti-tique passe avant tout par l’utilisation d’un certain nombre de produits spécialement formulés :

  • des pipettes anti-tiques dont il faut verser le contenu entre les deux épaules de votre animal de compagnie. C’est l’une des solutions les plus efficaces, avec une protection de plusieurs semaines ;
  • des colliers : faciles à mettre en place, les colliers protègent surtout autour du cou et peu le reste du corps ;
  • les shampoings : d’une grande efficacité, cette solution est relativement contraignante ;
  • les aérosols et pulvérisateurs : ceux-ci offrent une protection durable. Certains chiens en ont toutefois peur.

Maladies transmissibles au chien par les tiques

La maladie de Lyme

La maladie de Lyme ou borréliose est une pathologie relativement récente sur  le territoire français. Elle est véhiculée par les tiques et les moustiques par exemple. Elle touche aussi bien les humains que leurs animaux de compagnie.

Chez le chien, elle se traduit par une baisse de l’appétit, de la fièvre et des boiteries causées par différentes douleurs musculaires et articulaires. Son diagnostic est d’autant plus compliqué qu’elle se manifeste sous forme de crises.

C’est une maladie pour laquelle il n’y a actuellement pas de traitement spécifique car ses mécanismes sont encore mal connus.

La babésiose

Parfois nommée piroplasmose, la babésiose est une maladie infectieuse qui s’attaque aux globules rouges. Celle-ci est causée par un parasite unicellulaire, Babesis Canis, un protozoaire du genre Babesia.

Ce dernier provoque une anémie hémolytique, c’est-à-dire la destruction massive des globules rouges. Chez le chien, elle se traduit notamment par une grande fatigue, de la fièvre voire des frissons. Cette pathologie peut être dramatique dans ses formes plus sévères. Il faut absolument consulter un vétérinaire au plus vite.

L’anaplasmose

L’anaplasmose est une pathologie qui présente de nombreux points communs avec la maladie de Lyme. Elle est généralement causée par la bactérie Anaplasma phagocytophilum transmise par les tiques. Ces bactéries s’attaquent aux globules blancs.

L’anaplasmose canine est une maladie grave, parfois mortelle si elle n’est pas traitée. En raison de symptômes qui se manifestent plusieurs mois après la morsure par la tique, cette pathologie est difficile à diagnostiquer. Toutefois, un traitement à base d’antibiotiques permet de rapidement remettre votre chien sur pied.

Les symptômes à surveiller sont l’apparition d’une forte fièvre qui va au-delà de 39°C, une très grande fatigue générale, une perte d’appétit et de poids, une très grande soif ou encore des boiteries inexpliquées.

Parce que votre chien sera immanquablement confronté un jour ou l’autre aux tiques, pensez à souscrire à une assurance santé chien. Ce type de mutuelle vous permet de bénéficier d’une prise en charge des frais vétérinaires en fonction des garanties souscrites.

Les autres actualités Chien

Une question ? On vous rappelle

Ou appelez-nous directement au 02 98 94 87 88.