Actualités Chat

Lutte contre les parasites : comment reconnaître et prévenir les tiques du chat ?

19/05/2021
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Proliférant à cause du réchauffement climatique, les tiques sont des parasites représentant un danger pour les humains. Les animaux de compagnie sont également très concernés, en particulier les chats. Qu’est-ce qu’une tique ? En quoi est-ce problématique ? Comment les repérer et les enlever ? Quels sont les traitements préventifs pour les chats ?

Qu’est-ce qu’une tique ?

Parfois appelée tiquet ou ricinus, une tique est un insecte de l’ordre des acariens. Ce ne sont donc pas des insectes, mais des arachnides. D’ailleurs, ces parasites ont 8 pattes, mais pas de paire d’antennes. Par ailleurs, ces parasites ne sautent pas, ne volent pas. En revanche, si votre animal de compagnie passe à proximité, ils s’accrochent à son poil avant de se ficher dans la peau du cou.

L’impact du réchauffement climatique

En France, on compte pas moins de 40 espèces différentes de ces arachnides, dont trois très fréquentes. Celles-ci vivent dans les hautes herbes et les buissons, attendant qu’une proie passe par là. Cela peut être n’importe quel animal. Les chats en sont souvent victimes au printemps et en automne, deux périodes très importantes pour la reproduction des tiques.

Le phénomène s’accentue ces dernières années en raison du réchauffement climatique que nous subissons. Des hivers plus courts et moins rudes favorisent en effet la prolifération de ces parasites.

Le cycle de reproduction

Une fois qu’une tique a réussi à s’accrocher au poil de votre chat, elle remonte jusqu’à l’endroit le plus tendre, au niveau du cou ou des oreilles. La peau y est en effet plus fine.

Dès lors qu’elle est plantée dans la peau du chat, elle se nourrit de son sang. Sa couleur évolue de du beige au noir au fur et à mesure qu’elle se gorge de sang. Sa taille change également puisque la tique grossit rapidement. D’elle-même, elle finit par se détacher de l’animal au bout de quelques jours pour aller pondre ses œufs.

Votre devis en quelques clics

Animal Assur vous propose des garanties adaptées à votre chat. Maladie, accident et soins sont couverts selon la formule choisie.

Comment détecter une tique sur un chat ?

Détecter une tique sur un chat n’est pas toujours chose facile. En effet, au départ, cet arachnide est de petite taille. Dès lors que vous parvenez à la voir à travers le poil, c’est qu’elle a déjà une taille relativement importante.

De plus, la présence d’une tique ne gêne pas votre chat, tout du moins dans les premiers temps. En effet, elle sécrète une substance qui anesthésie localement la peau. Votre animal de compagnie ne souffre donc pas. Il n’a même pas de démangeaison.

Pour repérer une tique dans le poil de votre compagnon à quatre pattes, il faut donc l’inspecter régulièrement, notamment au printemps et en automne. C’est durant ces deux saisons que le risque est le plus grand. Pour cela, rien de plus simple, puisqu’il suffit de caresser votre chat à rebrousse-poil. Les zones à privilégier lors de votre inspection sont la tête, le cou, les oreilles et les aisselles.

Quelles méthodes pour retirer une tique sur un chat ?

Vous avez repéré un de ces parasites sur votre animal de compagnie ? Truc de grand-mère, tire-tique, comment l’enlever sans risque ?

Les astuces de grand-mère

Souvent mis en avant, les trucs de grand-mère sont ici totalement inefficaces. Que vous mettiez une goutte d’huile essentielle de lavande sur le parasite ou encore une goutte d’alcool, vous n’obtiendrez aucun résultat probant.

Il y a même un risque que, pour se défendre, la tique libère dans le sang de votre chat le contenu de ses glandes salivaires. Dans ce cas, une contamination de votre animal de compagnie par un agent pathogène peut se produire.

Le tire-tique

Disponible notamment chez votre vétérinaire, le tire-tique est la bonne solution pour en venir à bout sans risque. Cet accessoire se présente sous la forme d’un petit crochet.

Pour l’utiliser, commencez par écarter les poils de votre chat de manière à bien voir ce que vous faites. Positionnez le “crochet” contre la peau et glissez-le de manière à encadrer l’acarien, mais sans tirer dessus. Faites faire un quart de tour au tire-tique qui va entraîner le parasite avec lui. Tirez et le tour est joué.

tire tique chat

Vérifiez tout de même que la tête est bien partie et désinfectez la plaie.

Pour rappel, il ne faut jamais tirer avec une pince à épiler sur une tique. Vous ne pourriez que détacher l’abdomen, la tête restant plantée dans la peau de l’hôte.

Protection du chat contre les tiques : quels sont traitements préventifs ?

collier anti parasitaire chat

En préventif, il existe plusieurs solutions qui ont fait leurs preuves. La plus efficace probablement, mais également la plus simple à mettre en place, c’est un répulsif anti-tique liquide sous forme de pipette. Il suffit de vider le contenu de cette dernière entre les épaules de votre chat et celui-ci est protégé pendant plusieurs semaines.

Autre alternative envisageable, le collier anti-parasitaire. La difficulté réside parfois dans l’acceptation par l’animal d’un tel accessoire s’il n’est pas habitué.

Enfin, les traitements préventifs anti-tique existent également sous forme de spray. Leur efficacité n’est pas à démontrer, mais certains chats en ont peur.

Animal Assur rembourse les médicaments antiparasitaires dans ses forfaits prévention jusqu’à 100 €.

Quelles sont les maladies transmises par les tiques ?

D’un aspect peu ragoûtant, la tique peut transmettre des parasites, des virus et des bactéries à son hôte. Les répercussions sur la santé de votre chat peuvent être fâcheuses.

Ainsi, outre le risque d’une réaction inflammatoire et de formation d’un abcès, votre animal de compagnie peut être victime de pathologies graves :

  • l’hémobartonellose féline : cette maladie est provoquée par des bactéries parasites qui viennent se fixer sur les globules rouges. Egalement nommée anémie infectieuse féline, c’est une affection grave dont l’issue peut être fatale sans intervention ;
  • la zoonose : autrement appelée borréliose féline ou maladie de Lyme, cette maladie peut se déclarer plusieurs mois après la piqûre d’une tique. Là encore, l’issue de cette pathologie peut être dramatique si elle n’est pas détectée à temps ;
  • l’ehrlichiose féline : cette maladie est transmise par les tiques de l’espèce Rhipicephalus sanguineuse. L’ehrlichiose est une pathologie aux effets irréversibles. Elle est encore peu détaillée chez les chats. Le traitement est compliqué ;
  • la piroplasmose du chat : également appelée babésiose, la piroplasmose est causée par le parasite Babesia. Le diagnostic doit intervenir dans les deux jours, sous peine de complications irréversibles. Le traitement particulièrement lourd comprend surtout des antibiotiques à très haute dose.

Si vous avez un chat, il est donc recommandé d’utiliser des traitements anti-tique en prévention. Par ailleurs, pour éviter d’avoir à faire face seul à des frais et soins vétérinaires suite à un problème de tique, ayez le réflexe de souscrire à une mutuelle santé chat !

Les autres actualités Chat

Une question ? On vous rappelle

Ou appelez-nous directement au 02 98 94 87 88.