Actualités Chien

L’arthrose chez le chien : symptômes, traitements et prévention

20/10/2021
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

En prenant de l’âge, votre chien est moins dynamique, ce qui est normal en soi. En revanche, ce qui l’est moins, c’est que votre animal de compagnie ne veuille plus sortir ou semble avoir mal. Des symptômes qui doivent vous alerter sur le fait qu’il fait peut-être de l’arthrose. Qu’est-ce exactement ? Comment reconnaître et soigner l’arthrose chez le chien ?

Qu'est-ce que l’arthrose chez le chien ?

L’arthrose est une maladie chronique des articulations que l’on rencontre plus fréquemment chez les chiens âgés. Comme pour les humains, cela se traduit par un dégradation du cartilage articulaire et de l’os directement situé sous le cartilage.

En théorie, l’arthrose peut toucher toutes les articulations de votre animal de compagnie, principalement celles qui sont le plus sollicitées. Chez le chien, ce sont donc celles du genou, du coude, du jarret, de la hanche et du grasset. Cette dernière région correspond à l’articulation entre le fémur et le tibia des membres inférieurs de votre animal.

L’arthrose n’apparaît pas de manière subite. C’est un lent processus qui prend souvent des années. Dans sa forme sévère, cette maladie dégénérative nuit à la qualité de vie du chien âgé car elle entraîne l’apparition de douleurs. Elle touche aussi votre chat.

Votre devis en quelques clics

Animal Assur vous propose des garanties adaptées à votre chien ou votre chat. Maladie, accident et soins sont couverts selon la formule choisie.

Quels sont les symptômes de l'arthrose chez le chien ?

Les symptômes de l’arthrose chez le chien sont variables en fonction de l’animal et de la sévérité de cette maladie dégénérative. On distingue toutefois trois stades de son évolution auxquels sont associés différents symptômes.

arthhrose chien symptomes

L’apparition de raideurs

Votre chien rechigne à sauter, à courir, voire simplement à se lever après un temps de repos. Cela peut également se produire quand le temps est froid et humide. Il semble plus raide dans ses mouvements, dans sa démarche.

S’il ressent une douleur, son intensité reste modérée. Il n’exprime donc pas nécessairement qu’il a mal. En revanche, il va systématiquement compenser de manière à éviter tout appui sur le membre douloureux. Sa posture peut sembler inhabituelle et une boiterie peut apparaître.

Le chien exprime sa douleur et peut mordre

La maladie progresse sous forme de poussées qui sont relativement douloureuses pour le chien. Cela se traduit d’abord par des gémissements de votre animal de compagnie lorsqu’il se meut ou quand il cherche à effectuer certains mouvements. Les boiteries sont courantes.

Alors qu’il a toujours été gentil et docile, votre chien peut faire montre d’un comportement plus agressif si vous essayez de le toucher. Sous l’effet de la douleur provoquée par la maladie, votre compagnon à quatre pattes peut avoir le réflexe de mordre.

L’arthrose chez votre chien se manifeste alors sous forme de crises aiguës accentuées par temps froid et humide.

Ankylose des articulations, la forme la plus sévère de l'arthrose

La forme la plus sévère de l’arthrose provoque une ankylose des articulations. Cela signifie que la mobilité des articulations est fortement diminuée. Les raideurs sont beaucoup plus visibles.

Toutefois, la douleur est moins intense et le chien souffre moins. En général, à ce stade, l’animal présente une difficulté évidente, non seulement à se déplacer, mais également à se lever. Certains mouvements lui sont désormais impossibles. La maladie nuit considérablement à la qualité de vie de l’animal.

Comment soigner l’arthrose du chien ?

Si le comportement de votre chien change ou qu’il boîte, la première étape consiste à se rendre chez votre vétérinaire pour qu’il établisse un diagnostic. Pour cela, celui-ci doit manipuler et palper les articulations, ce qui nécessite de museler l’animal pour éviter toute morsure.

S’il confirme qu’il s’agit bien de l’arthrose, il faut savoir que le vétérinaire peut prescrire des médicaments. Le plus souvent, la prescription médicale comporte des AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens).  Mais ces AINS ne sont pas destinés à soigner l’animal, mais à le soulager. En effet, l’arthrose est une maladie dégénérative, et donc, pour laquelle aucune guérison n’est envisageable.

En cas de surpoids, votre vétérinaire peut également vous conseiller d’adapter le régime alimentaire de votre chien. Des apports nutritionnels complémentaires peuvent être prescrits.

A de très rares exceptions, un acte chirurgical peut être envisagé, mais son coût est très élevé.

Une assurance pour votre chien permet de prendre en charge les frais de vétérinaires, de pharmacie et de chirurgie. Nos formules comprennent des forfaits préventions qui remboursent les compléments alimentaires prescrits par votre vétérinaire.

Quels sont les moyens de prévention de l’arthrose chez le chien ?

Pour prévenir l’arthrose chez le chien, il faut tout d’abord en connaître les causes possibles.
Celles-ci sont liées à :

  • l’âge : en vieillissant, les articulations s’abîment. C’est un processus naturel qui est plus ou moins marqué selon les individus ;
  • une surcharge pondérale : un animal en surpoids a plus de risque de souffrir d’arthrose de la hanche ou du genou ;
  • un surmenage articulaire qui ne concerne toutefois que les animaux qui sont régulièrement sollicités, par exemple dans le cadre du dressage ;
  • un traumatisme articulaire suite à un accident ou à une malformation ;
  • une prédisposition : certaines races de chien présentent une prédisposition à développer de l’arthrose. Parmi celles-ci, on trouve par exemple le labrador, le bouvier bernois, le berger allemand et de manière plus générale les grands chiens.

La prévention de l’arthrose chez le chien consiste à surveiller un éventuel changement de comportement. Une visite de contrôle chez le vétérinaire quand votre compagnon à quatre pattes vieillit s’impose, en particulier si c’est un grand chien.

Les autres actualités Chien

Une question ? On vous rappelle

Ou appelez-nous directement au 02 98 94 87 88.