Actualités Chien

Vers intestinaux du chien : pourquoi et comment les traiter ?

16/06/2021
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Si le comportement de votre chien change, c’est peut-être le signe d’une infestation par des vers. Si vous n’avez pas vermifugé votre animal de compagnie, pourquoi le faire ? Quelles sont les maladies provoquées par une infestation ? Quels sont les différents types de parasites ? Comment prévenir et guérir une infestation

Pourquoi vermifuger son chien ?

Un vers est un organisme qui vit dans et aux dépens de son hôte. C’est un parasite interne qui peut s’installer dans l’intestin grêle, mais également dans d’autres organes comme le foie, la vessie ou le cœur.

De tels parasites ne font pas qu’affaiblir leur hôte. Ils peuvent provoquer de graves lésions et déclencher certaines maladies aux conséquences parfois lourdes. Les formes les plus sévères peuvent conduire à la mort de l’animal.

Par ailleurs, la transmission des vers du chien à l’homme est possible. Pour protéger chaque membre de votre foyer, mais également votre chien, il est donc essentiel de le traiter contre les vers.

Les différents types de vers et les maladies associées

Les infestations peuvent être causées par différents vers plats ou ronds. Ascaris, trichures, quels sont les plus fréquents ?

L’ascaris du chien (Toxocara canis)

Très fréquents chez le chien adulte et chez le chiot, les ascaris sont des vers ronds mesurant de 10 à 20 centimètres de longueur. De couleur légèrement rosée, ils vivent et se nourrissent dans l’intestin grêle de leur hôte.

La contamination se fait par ingestion d’œufs d’ascaris présents dans l’eau souillée par des matières fécales ou encore lors de la tétée pour les chiots.

Ces parasites sont à l’origine de l’ascaridiose qui se caractérise par une baisse rapide et visible de l’état général. Le sujet infesté est peu actif, présente des diarrhées et vomit.

Une consultation chez le vétérinaire dans les meilleurs délais s’impose, sous peine de complications, voire pire.

Votre devis en quelques clics

Animal Assur vous propose des garanties adaptées à votre chien ou votre chat. Maladie, accident et soins sont couverts selon la formule choisie.

Les trichures (Trichuris vulpis)

Les trichures sont des parasites du gros intestin que l’on rencontre fréquemment chez l’adulte. La longueur de ces vers n’excède pas 4 centimètres. Dans les chenils, de nombreux animaux sont contaminés car le Trichuris vulpis est capable de traverser la peau pour aller se loger dans l’intestin. La contamination peut également se faire par ingestion accidentelle.

Le chien présente alors des diarrhées sévères voire hémorragiques car ces vers sont hématophages. Le taux de globules rouges dans le sang chute (anémie) entraînant des complications en l’absence de traitement.

Les ankylostomes

Les ankylostomes sont des vers ronds mesurant 1 à 2 centimètres. Logés dans l’intestin, ils se nourrissent de sang pour l’espèce Ancylostoma caninum et de chyme en ce qui concerne Uncinaria stenocephala. Le chyme est la bouillie qui transite dans le tube digestif.

La contamination se fait par voie orale (eau contaminée, etc) ou par voie transcutanée. En effet, à l’état larvaire, les ankylostomes sont capables de traverser la peau des animaux.

Différents symptômes sont associés tels que l’anémie, la présence de sang dans les selles, un pelage terne, des diarrhées ou encore une perte de poids.

Dipylidium caninum, un parasite extrêmement fréquent

Le dipylidium caninum est un taenia canin vivant dans l’intestin grêle de son hôte. Ce ver aplati mesure jusqu’à 70 cm de long, pour 2 à 3 mm de large.

Ce parasite est très fréquent mais facile à repérer car on trouve dans les selles des éléments ressemblant à des grains de riz. Il s’agit du segment inerte du taenia contenant de très nombreux œufs. Les larves contaminent les puces qui, à leur tour, contaminent le chien.

Cette cestodose (maladie liée à cette parasitose) est gênante mais n’est jamais grave.

comment savoir vers chien prevention

Comment savoir si mon chien a des vers ?

Il est important de diagnostiquer très rapidement le fait que votre animal de compagnie est infesté par des vers intestinaux. En effet, les conséquences pour sa santé peuvent être fâcheuses, voire catastrophiques.

Certains comportements ou détails doivent vous alerter :

  • le signe du traîneau : votre chien pose son postérieur au sol et avance uniquement à la force de pattes antérieures ? S’il a un tel comportement, c’est pour se gratter l’anus, partie de son anatomie à laquelle il n’a pas accès. C’est le signe qu’il est parasité par des cestodes ;
  • un plus grand appétit : les vers intestinaux détournent une partie de l’alimentation ingérée par son hôte. Pour compenser, votre chien doit manger davantage ;
  • un amaigrissement rapide ;
  • un ventre ballonné : la présence de parasites intestinaux peut provoquer un ballonnement des intestins. Celui-ci contraste avec un possible amaigrissement de votre animal de compagnie ;
  • l’anémie : l’anémie est la résultante d’un affaissement du nombre de globules rouges dans le sang. Cette pathologie peut être liée à une augmentation de la destruction des globules rouges par des parasites. La forme de votre chien va alors en déclinant. Il a de la fièvre et manque d’appétit. L’anémie est à prendre très au sérieux. Il faut au plus vite consulter un vétérinaire ;
  • des diarrhées ou des selles présentant des traces de sang ;
  • la présence d’oeufs ou d’éléments inhabituels dans ses excréments.

Préventifs ou curatifs, quels sont les traitements anti-vers du chien ?

Pour préserver la santé de votre animal de compagnie et vous éviter d’importants frais vétérinaires, la prévention reste la solution la plus efficace. C’est pourquoi Animal Assur vous propose un forfait prévention dans ses formules d’assurance chien.

A titre préventif, il est ainsi recommandé de vermifuger votre animal :

  • deux ou trois fois par an pour les chiots jusqu’à 12 mois ;
  • deux fois par an au-delà de 12 mois.

En deçà de 12 mois, il est fortement recommandé de prendre l’avis de votre vétérinaire. Si votre compagnon n’est pas en forme et que vous pensez qu’il a des vers, là encore, il faut vous tourner vers un vétérinaire. Lui seul peut établir un diagnostic fiable.

Enfin, que ce soit en préventif ou en curatif, les traitements anti-vers peuvent prendre différentes formes : une pâte, un comprimé, une solution buvable ou encore une pipette à appliquer entre les épaules. Seule la forme change, les effets étant très similaires.

Les autres actualités Chien

Une question ? On vous rappelle

Ou appelez-nous directement au 02 98 94 87 88.