Actualités Chat

Quelle alimentation pour son chaton ?

22/06/2021
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Un chaton est un être fragile et en pleine croissance qui nécessite une alimentation adaptée. Comment nourrir un chaton sevré ou non sevré ? Pâtée, croquettes, que faut-il lui donner, combien de fois et en quelle quantité ? Quels sont les aliments à proscrire ?

Comment nourrir un chaton de 2 mois ?

Comment savoir si votre chaton est sevré ?

Le sevrage des chatons n’intervient pas avant la huitième semaine pour les plus précoces. La découverte de nouvelles textures et odeurs se fait généralement entre la quatrième et la huitième semaine. Ils commencent alors à s’intéresser à ce qu’il y a dans la gamelle de leur mère.

Au-delà de huit à dix semaines, les petites boules de poils peuvent se passer de leur mère pour ce qui est de la nourriture. Ils peuvent consommer des aliments adaptés, même s’ils apprécient toujours de pouvoir téter maman.

Que donner à un chaton non sevré ?

Avant l’âge de 4 semaines, il ne faut pas chercher à donner à votre chaton de la nourriture solide. Son organisme ne peut digérer que du lait maternel.

A défaut, il faut lui donner du lait maternisé pour chaton au biberon. Vous en trouverez chez votre vétérinaire. Celui-ci est parfaitement formulé pour apporter les minéraux, les vitamines et les nutriments nécessaires à la croissance de l’animal. Tout autre lait comme le lait de vache ou de brebis est inadapté car non digéré par le jeune animal.

Si vous devez nourrir un chaton à l’aide d’un biberon, sachez qu’il faut impérativement employer une tétine spécifique. Le nombre de biberons par jour est compris entre quatre et six.

Votre devis en quelques clics

Animal Assur vous propose des garanties adaptées à votre chat. Maladie, accident et soins sont couverts selon la formule choisie.

Quelle nourriture pour un petit chat sevré ?

La transition vers une nourriture solide se fait petit à petit dès lors qu’on propose au chaton une alimentation adaptée. En effet, la nourriture qui lui est présentée doit répondre à un certain nombre de critères, tant au niveau de la texture que de la composition.

Quel aliment en fonction de l'âge de votre jeune chat ?

De fait, les vétérinaires recommandent pour un chaton :

  • de 2 à 4 mois : c’est la période de transition entre une alimentation totalement liquide (le lait maternel) et la découverte de nouveaux aliments. Nécessairement, il faut donc choisir une nourriture humide dont la consistance est peu dure et facile à mastiquer. Celle-ci doit être proposée à plusieurs reprises dans la journée et représentée entre 100 g et 150 g au quotidien ;
  • de 4 à 10 mois : votre chat est désormais habitué à manger une nourriture ayant une certaine consistance. C’est donc le moment d’introduire des croquettes pour 15 % de son alimentation. La portion de pâtée spéciale chaton doit être légèrement augmentée jusqu’à 200 g ;
  • au-delà de 10 mois, votre chat est désormais adulte. Vous pouvez donc lui mettre dans sa gamelle une nourriture pour adulte.

Pour un chat de grande race comme le Maine Coon, la croissance dure plus longtemps. Son régime alimentaire doit donc être adapté en conséquence. N’hésitez pas à vous faire conseiller par un vétérinaire.

Dans tous les cas, il est important de systématiquement privilégier une nourriture de qualité. Celle-ci est certes plus coûteuse à l’achat mais elle garantit à votre compagnon à quatre pattes d’être en bonne santé plus longtemps.

Enfin, il faut souligner qu’il est normal que votre chat mange plusieurs fois par jour. Contrairement à un chien qui ne peut se nourrir que deux fois dans la journée, le chat a naturellement besoin de manger à plusieurs reprises. Ne cherchez donc pas à l’obliger à ne manger que deux fois par jour.

aliments interdits chaton

Les aliments interdits pour les chatons

Pour faire plaisir à la petite boule de poils qui vous fait craquer, il est tentant de lui donner un petit morceau d’un met habituellement réservé aux humains. Mais c’est loin d’être une bonne idée.

Ainsi, parmi les aliments à proscrire, on trouve tout particulièrement :

  • la viande de volaille crue : celle-ci peut représenter un danger pour la santé de votre chaton. En effet, la volaille crue l’expose à certaines bactéries comme les salmonelles ;
  • les os qui peuvent blesser le palais encore délicat de votre chaton ;
  • le porc cru qui peut l’exposer à de graves maladies parfois fatales ;
  • les aliments salés : une teneur élevée en sel peut provoquer de graves troubles chez les félins.

Enfin, parallèlement au sevrage et au changement d’alimentation, vous devez faire attention à trois points : lui apprendre l’hygiène, le vacciner et le protéger des puces et tiques.

Les autres actualités Chat

Une question ? On vous rappelle

Ou appelez-nous directement au 02 98 94 87 88.